• Les Causes de pollution EM (Aspects biologiques)

    L'Accélération prévue du développement de la téléphonie mobile en 2011

    Causes de pollution électromagnétiques

    La voiture reconnue (Les voitures Hybrides en Israël ) A quand le Wifi toxique?

    Champs électriques :


    Le champ électrique alternatif naturel émis par la terre en dehors de toute influence électromagnétique artificielle varie entre 0.010 et 0.013 volt/mètre.
    Les champs électriques sont arrêtés par des obstacles mais rayonnés par le métal, le bois, le plâtre.

    • Emetteurs : Lignes haute tension, câbles électriques, rallonges, cordons d’alimentation, appareils électriques non raccordés à la terre, structures métalliques (poutrelles de construction, armature du béton) situés dans un champ électromagnétique, lits et sommiers métalliques, mais également lambris et bois de lit, s’ils sont en contact avec des câbles électriques, matelas à eau, radios-réveils, lampes de chevet et de bureau, (particulièrement halogènes et fluo).

    • En cas de mauvais branchement (fiche inversée dans la prise), le risque est 2 fois plus important lorsque la lampe est éteinte que lorsqu’elle est allumée.

    • Il semblerait admis par tous que les lignes à haute tension ne devrait pas se situer à moins de 300 m des lieux d’habitation.


    En France environ 200.000 personnes vivent à moins de 200 m. Il n’existe pas de normes en Europe, néanmoins la Suède interdit de construire des habitations à 75 m des lignes à haute tension si les CEM dépassent 2 milli gauss ( les études citent cette valeur pour limite d’exposition).


    Champs magnétiques :
    Le champ magnétique émis par la terre varie de 0.13 à 0.18 milli Gauss.
    La valeur admise est de 2 milli Gauss.

    Les champs magnétiques basse fréquence sont plus difficiles à gérer car ils traversent la plupart des matériaux : Attention aux lignes électriques extérieures, appareils des pièces voisines.

    Emetteurs : Lignes haute tension, câbles électriques, appareil comportant un transformateur ou un variateur d’intensité, radios-réveils, écrans vidéos,enceintes hi fi et hauts parleurs, convecteurs,panneaux rayonnants,compteurs électriques, chauffage par le sol,installations électriques non parallèle( phase et neutre dans un passage différent), téléviseurs, ordinateurs.

    Champs électromagnétiques

    En pratique distinction CE, CM difficile. Les détecteurs perçoivent un champ dans sa globalité électromagnétique et les précautions concernent les deux.

    • Les émissions de CEM de diverses fréquences : très basses, basses, moyennes, hautes, très hautes fréquences hertziennes, infrarouges, ultra violets, rayons x et champs électrostatiques ont des effets inversement proportionnels à la distance et proportionnels au temps d’exposition.

    • Les écrans « piègent » les ions négatifs de l’air indispensables à la santé. Le tube cathodique génère un champ électrostatique élevé sur la surface de l’écran, puis un champ d’ondes très faibles qui échappent à la mesure directe mais dont les effets sur le corps humain sont connus. Les efforts pour limiter les radiations des écrans portent sur le devant mais pas sur le derrière, le dessus et les côtés qui émettent toujours des rayonnements intenses.

    • L’unité centrale et les périphériques émettent aussi des CEM, les blocs transformateurs sont très polluants, les blocs multiprises sont des émetteurs de CEM très puissants.

    • Télévision :Les études scientifiques menées depuis plus de 15 ans clament que les écrans cathodiques sont « biologiquement nocifs pour tous les êtres vivants et clairement dangereux pour les enfants. »

    Les scientifiques par diverses expériences publiées et approuvées ont clairement établi que :

    Les radiations électromagnétiques pulsées émises par les tubes cathodiques ont un effet pernicieux sur les corps en provoquant la rétention d’adrénaline.

    Le risque est exponentiel en fonction de la distance de l’écran et du temps passé devant l’écran