• COMOP Intermédiaire

    Jeudi 17 Mars 2011, s'est tenu une réunion cruciale du Comité Opérationnel d'Expérimentation d'un abaissement de l'exposition du Public aux ondes électromagnétiques générées par les antennes-relais de la téléphonie mobile (COMOP).

    Ce COMOP a opposé fortement les opérateurs et les associations - et tout particulièrement Robin des Toits.

    François BROTTES, député de l'Isère, Président du COMOP, a tenté de focaliser nos travaux sur les points "atypiques" (c'est-à-dire supérieurs à 6 ou 10 Volts par mètre, selon les communes) mesurés lors de l'état des lieux dans les 6 premières Villes pilotes (Grenoble, Paris 14ème ardt, Courbevoie, Kruth, Thiers et Grand Champ).

    Dans cette proposition, les points "atypiques" ne concernaient que Paris et Courbevoie.
    Elle était soutenue par les opérateurs.

    Nous avons fait valoir que le mandat du COMOP consistait à fixer des seuils "valeurs cibles" compris entre 0,1 Volts par mètre et 61 Volts par mètre pour chaque commune (exemple : en application de la demande de la population et des élus à Paris 14, expérimenter un seuil à 0,6 V/m), et en aucun cas à ne se préoccuper que de quelques points chauds pour solde de tout compte.

    La demande du respect du mandat d'origine du COMOP a reçu le soutien de l'Association des Maires de France (AMF).

    Les opérateurs se sont vigoureusement opposés à ce respect du mandat initial du COMOP.
    En effet, il leur aurait été bien plus avantageux de "bricoler" quelques antennes ici ou là, plutôt que de procéder à une baisse généralisée de l'exposition dans chaque Ville pilote.

    François BROTTES a donc décidé que le COMOP continuerait à s'occuper des points "atypiques", mais, SURTOUT, que seront SIMULES dans au moins 3 communes des seuils inférieurs, égaux et supérieurs à 0,6 V/m. Phase contractuellement prévue avant l'expérimentation sur le terrain.

    Le COMOP a donc été sauvé in extremis, et se poursuit ainsi que prévu.


    1- Observations
    2- Extrait de l'exposé fait au COMOP sur la situation de l'état des lieux et des propositions des opérateurs et de Robin des Toits (RdT sur les documents).